Le forum du CSC - Club Sportif Constantinois
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: 30/12/2016 اخبار شباب قسنطينة عاى نافدة الصحافة  (Lu 810 fois)

CSConstantine.Net

  • ~ TEAM ~
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • location: Ain Yagout
  • Messages: 13653
أخبار شباب قسنطينة على نافدة الصحافة.

CSC
CSC
CSC
CSC
CSC




CSC




CSC : Souissi sort de son mutisme : «Je n’accepterai aucun joueur sans mon aval, même s’il s’appelle Messi»

«Ils ont détruit le CSC avec le recrutement de l’été, et veulent le couler en hiver»



CSC


Auteur :  A.B.




Très remonté contre le conseiller de l’entreprise des forages Yacine  Merzouki après avoir envoyé des joueurs à Constantine pour signer au CSC  sans son aval, le Directeur Général du club professionnel CSC  Abdelouahab Soussi est sorti de son mutisme pour fustiger ce dernier  hier matin lors d’une discussion téléphonique, interdisant à toutes  personnes de s’immiscer dans les affaires du club de près ou de loin.  Souissi ira très loin et dira : «Le CSC n’est pas un «hammam» pour être  dirigé de la capitale, je suis le Directeur général, donc le premier et  le seul responsable de cette équipe, en plus je ne tolère à personne de  prendre des décisions à ma place. Hamdoullah, je suis rassasié et je  travaille pour le CSC comme bénévole sans percevoir aucun centime.»


«Merzouki est mon élève»

 Selon toujours le directeur général du club de Cirta, la venue du joueur  émigré Naim Dellala dans le club sans qu’il ne soit avisé est la goutte  qui fait déborder le vase, déjà assez plein, d’où son énervement et sa  colère vis-à-vis du conseiller de la société des forages Yacine Merzouki  qui reste en fait selon Soussi le seul à faire ce genre de chose, et  expliquera : «Merzouki est mon élève, et je ne lui permet pas de faire  ça car j’ai une grande expérience dans ce domaine-là. Tout le monde me  connaît, et ce que j’ai donné pour le club, donc je ne permets pas à  Merzouki de dépasser ses limites comme si que je n’existais pas, le club  est une «amana» qu’on m’a confié et je ne laisse personne le salir.»


«Je ne suis pas handicapé pour qu’on me ramène un joueur, et j’ai plus d’expérience que Merzouki ou un autre»

 Pire encore, le premier responsable du club de Constantine pousse le  bouchon plus loin pour montrer son profond désarroi envers Merzouki et  ses acolytes qui envoient des joueurs signer à Alger au profit du CSC et  précisera : «Je ne suis pas handicapé pour qu’on fasse le boulot à ma  place, je suis assez expérimenté, et je n’attends personne pour  effectuer le mercato à ma place. Que ce conseiller sache que j’ai plus  d’expérience que lui dans ce domaine et autres, car ça ne date pas  d’aujourd’hui que je suis dans le milieu du football, cela fait plus de  quarante ans que j’y suis.»


«Ils voulaient imposer le joueur Ziouche au CSC, et je n’accepte aucun émigré sans mon aval»

 Par la suite, Souissi évoque le cas du joueur Ziouche que certains  voulaient faire signer au club sans qu’il ne soit avisé, lui qui a fini  par le renvoyer de l’hôtel «El Khiam», et annonce qu’il ne fera de même  avec d’autres éléments, en racontant : «Et dire qu’ils voulaient imposer  le joueur Ziouche qui s’est présenté à l’hôtel «El Khiam» en compagnie  de son agent, mais je leur ai parlé en disant que je ne le ferai pas  signer car ce n’est pas moi qui l’ait ramené, ce qu’ils ont bien compris  pour ensuite repartir de Constantine. Je ferai de même avec les autres  qui viennent sans mon aval, et je parle du joueur qu’ils ont ramené de  France.»


«Je ne renoncerai pas à mes principes»

 Pour Souissi, la manière avec laquelle Dellala a été ramené ne convient  ni au club, encore moins à sa personne en tant que premier responsable,  et pour cela, le DG du CSC poursuit son analyse : «Je ne suis pas contre  tel ou tel joueur, mais qu’ils me ramènent des joueurs sans que je ne  le sache, ça c’est hors question. Cela voudra dire qu’on va garder la  même stratégie que les saisons écoulées, par principe et même si on me  ramenait Messi, je ne le garderai pas, ce n’est pas de mes habitudes de  me plier à qui que ce soit. A Constantine, tout le monde connaît mon  éducation et mes principes, impossible de leur tourner le dos.»


«Je ne suis pas là pour faire de la figuration et recevoir des ordres d’Alger»

 Pour mettre une barrière une fois pour tout sur ce qui se passe loin du  club qu’il gère en tant que premier responsable, Souissi ira jusqu’à  défier les intervenants de la capitale, car selon lui, il n’est pas fait  pour les seconds rôles : «Je ne suis pas là pour appliquer des ordres  venant d’Alger, et je ne tolère à personne de me dicter ce que je dois  faire quel que soit son rang et son statut car je peux le faire seul.  Les gens connaissent mes compétences dans la gestion, et je ferai de mon  possible pour sortir le club de cette crise, et le remettre à sa place  naturelle.»


«Ils ont détruit le CSC avec le recrutement de l’été, et veulent le couler en hiver»

 Le Directeur général du club phare de Cirta estime quant à lui que le  recrutement effectué en été était catastrophique à plus d’un titre, ce  qui a engendré les mauvais résultats, tout en affirmant que ses faiseurs  de problèmes veulent récidiver en ce mercato. «Ils ont détruit le CSC  avec le recrutement catastrophique d’été, et veulent le couler une fois  pour tout lors de cette période d’emplette d’hiver, mais je les défie  d’arriver à leur fin cette fois encore, je vais parer à toutes leurs  tentatives.»


«C’est flagrant, ils veulent faire descendre le CSC»

 Par la suite, Souissi affirme qu’il est au courant des mauvaises  intentions des fauteurs de problèmes, qui selon lui veulent faire  rétrograder le grand club de Constantine en Ligue 2 mobilis pour des  raisons qu’il ignore encore, et poursuit son intervention : «Il faut  être très vigilant avec ces gens-là, et parer à toutes leurs tentatives,  car il y a des parties qui veulent rétrograder le club en ligue  inférieure, nous sommes au courant de ce qu’ils projettent  sournoisement, nous allons barrer le chemin à celui ou ceux qui veulent  faire du mal à ce prestigieux club.»


«C’est pour cela qu’on a annulé le stage d’Annaba, et on a préparé un autre programme»

 Quant au stage de deux jours qui devait se dérouler à Annaba, Souissi  affirme que ce dernier vient d’être annulé en expliquant : «On a annulé  le stage qui devait se dérouler à Annaba, il se fera ici à Constantine.  Ensuite, on arrêtera le programme de ce regroupement en concertation  avec le nouvel entraîneur. On s’est préparés pour cela, et on va  attendre un signe du coach pour désigner le lieu où on va faire notre  préparation.»


«Certains ont appelé des managers pour les mettre en garde contre moi»

 Souissi poursuit en affirmant que certaines parties de Constantine lui  en veulent, et se sont manifestées en appelant des manages et agents  pour les remonter contre lui : «Les ennemis de la réussite sont nombreux  à Constantine, ils font tout pour casser les nouveaux présidents,  figurez-vous qu’un manager d’Oran m’a appelé pour me dire qu’il a été  contacté d’ici pour le dissuader de travailler avec ma personne, ce qui  montre la situation difficile dans laquelle on travaille.»


«Amrani sera avec nous dans les deux prochains jours»

Enfin, Souissi conclut en évoquant le nom du futur driver du CSC, après  que deux noms ont été cités dans l’entourage du club tels que Amrani et  Amrouche. «On a conclu pour le coach, je vous annonce qu’Amrani sera  avec nous dans les deux prochains jours, on vient de conclure avec lui  sur tout. C’est vrai que lui figurait dans nos plans en premier lieu,  ensuite Amrouche pour revenir à Amrani une deuxième fois, il nous a  donné son accord de principe, et est très emballé à travailler avec  nous, on est confiants pour qu’il sorte le club de cette position»,  conclut Souissi.







CSC
Signaler au modérateur   IP archivée
CSC
CSC
Pages: [1]   En haut
« précédent suivant »