Bienvenue, Invité

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant et un mot de passe

Auteur Sujet: une autre preuve que le CSC et Le Doyen des club algerien  (Lu 258 fois)

CSConstantine.Net

  • Vétéran du forum
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • location: sidi mabrouk
  • Messages: 6448
Sports:US Biskra
Biskra a de tout temps été une ville où le sport était pratiqué depuis ses formes primitives à celles modernes. Les jeunes s'adonnaient de génération en génération à divers sports individuels ou collectifs : grimper un palmier haut de quinze mètres ,escalader la clôture du jardin, se jeter pieds joints de la terrasse d'une maison haute de six mètres jusqu'au sol, sauter en longueur ou en hauteur, disputer une course à pieds, participer à une course équestre, monter sur des ânes, des chevaux, des chameaux, lancer avec la fronde des pierres au plus loin ou tout simplement engager des bras de fer. C'est ainsi qu'en 1928, El-Ouafi Bougherar Ben Louafi fut sacré champion du monde au marathon d'Amsterdam. Merabet Mohamed dit Charlot acquit la médaille d'honneur d'éducation physique en 1953, remise par Jules Masson, secrétaire d'etat au gouvernement français de l'époque, ensuite une médaille de chevalier de l'Ordre national du mérite sportif, remise en 1959 par Jean Berthoin, également secrétaire d'Etat. En haltérophilie, Messaoudi Messaoud souleva en 1943 le poids de 120 kg. Pour la course de 3 000 mètres, c'est Zerari Dokais qui remporta la 1re place en 1946. En 1950, Sannouga Larbi Essoufi remporta le championnat d'échecs. Biskra était également un haut lieu de l'aéronautique depuis 1912. En 1932, Léna Berstein championne du monde et première femme pilote avait élu domicile à Biskra pour tenter le raid Biskra-Tunis-Tripoli-Le Caire-Bagdad. Biskra c'est aussi et surtout le football. Le premier contact avec ce sport fut en 1911,lors d'une visite du doyen du football algérien le CS Constantine pour une tournée de vulgarisation de ce sport à travers quelques villes de l'Est, tournée au cours de laquelle un équipement de couleur vert et noir avait été offert aux jeunes joueurs locaux, d'où le choix de ces couleurs quelques années plus tard par les Biskris.

CSC
ALI DE SIDI MABROUK                                             
CSC
Pages: [1]   En haut
« précédent suivant »
CSC