OMR 1 - CSC 1, que d’occasions ratées

CS ConstantinePoursuivant son cycle précompétitif, l’équipe du CS Constantine a disputé mardi en fin d’après-midi à Zéralda (Alger) une autre rencontre amicale contre l’OM Ruisseau cette fois-ci.

Sous un soleil de plomb et dans une atmosphère on ne peut plus étouffante, ce match s’est soldé par un nul un but partout.

La première période a connu une nette domination des Clubistes qui sont parvenus à ouvrir la marque par l’intermédiaire de l’ex-Usmiste Mohamed Lamine Kab. Peu inspirés, mais aussi très gênés par la grande chaleur, les Vert et Noir vont laisser passer une multitude d’occasions pour creuser leur avance. Profitant d’un petit relâchement dans la défense du CSC, les Olympiens égalisent avant la pause par l’intermédiaire de Boudiaf qui a su mettre à profit une hésitation dans l’arrière-garde constantinoise et est allé battre de près l’infortuné Nabet.

Le rythme de ce match sera encore plus lent en seconde période, et c’était prévisible vu le niveau atteint par le mercure. Fatigués certainement par la charge de travail exécutée le matin du match, les camarades de Farès Djabelkheir vont se contenter de faire circuler le ballon avec quand même quelques belles opportunités d’aggraver la marque, toutes ratées par excès de précipitation. Zegrour, par deux fois, et Farès Laouni, qui ont manqué de chance à l’approche des buts adverses, auraient pu facilement offrir la victoire à leur équipe s’ils avaient été plus adroits.

A signaler que l’excellent gardien Saci, arrivé cet été du PAC, a évité à ses coéquipiers une défaite certaine en arrêtant un penalty justement accordé par l’arbitre en toute fin de rencontre.

Match arrêté à la 85’

La rencontre amicale qui a opposé l’OMR au CSC mardi n’est pas allée à son terme. En effet, quelques vétérans de la localité de Zéralda qui avaient programmé une rencontre amicale avant même la désignation du match CSC-OMR, ont investi le terrain alors que le match se déroulait encore. Ce qui a obligé l’entraîneur des gardiens de but de l’OMR, Fayçal Bentalaâ, qui faisait officie d’arbitre dans ce match, à siffler la fin pour éviter d’éventuels dépassements. «Que voulez-vous, je n’ai pas voulu que les choses dégénèrent. Ce n’était qu’un match d’entraînement. On n’était pas à cinq minutes près», positivait Bentalaâ en véritable diplomate. Seulement, il faut juste dire que ces personnes qui se disent d’anciens joueurs ont manqué de respect à deux équipes de football en investissant le terrain de cette façon. Vu son passé, ce qu’il a donné comme joueurs au football algérien, un club comme l’OMR méritait assurément bien plus de respect. Le CSC, un club centenaire, très populaire et, qui plus est, hôte d’un jour de la capitale, méritait respect lui aussi. Nos amis vétérans pouvaient attendre cinq minutes, une demi-heure de plus. Mais bon…

Jankovic met le masque

Pas du tout satisfait de la production de ses joueurs mardi face à l’OMR, l’entraîneur constantinois Darko Daniel Jankovic a commis mis un masque. Abordé en fin de rencontre pour avoir ses impressions sur la prestation de son équipe, il s’est contenté de dire : «Je ne suis pas content du tout de la façon dont mes joueurs ont abordé cette rencontre. Je crois qu’ils ont mal digéré cette victoire contre le NAHD. Les consignes n’ont pas été bien respectées cette fois et cela me désole beaucoup.»

 

Moumen A - Le buteur

  


Top